Minéraux de Bretagne Couverture
Éditions :Relié
ISBN : 978-2917198223
Taille : 17,00 x 24,00 cm
Pages : 336

Je me souviens, je suis allé chercher mon exemplaire au salon des minéraux de Cesson-Sévigné, près de Rennes. Louis Chauris était là et j’en ai profité pour le faire dédicacer. Il y avait la queue, preuve s’il en est que le monsieur est connu et respecté dans le milieu. D’ailleurs, son nom est très présent dans les bibliographies régionales (il n’y a qu’à voir son profil sur le site de l’Université de Brest).

Et pendant que j’y étais, j’en ai pris un pour le club. En bons nantais qui se respectent, nous devions bien en avoir un pour tous les membres ! Et j’ai bien fait, car on ne peut désormais le trouver que sur le marché de l’occasion, l’ouvrage étant épuisé depuis 2016 (je vous laisse le lien vers le site de l’éditeur, car il arrive parfois que des stocks invendus reviennent et se retrouvent disponibles).

C’est assurément un de ces livres qui vient ajouter à la connaissance et préserver un savoir qui sinon se perdrait.

J’aurais aimé, cependant, y trouver un index des localités pour le rendre pratique (même si je comprends que l’auteur et l’éditeur n’aient pas souhaité le transformer en guide touristique).

Critiques :Editions du Piat au sujet deMinéraux de Bretagne a écrit:

À près de 84 ans Louis Chauris nous livre ici un inventaire sur les minéraux de Bretagne (Finistère ; Morbihan ; Côtes-d’Armor ; Ille-et-Vilaine ; Loire-Atlantique ; Mayenne) destiné aux amateurs : collectionneurs ; chercheurs de minéraux ; prospecteurs de localités méconnues ou oubliées ; mais aussi pour le public curieux des richesses minérales de cette belle région. L’auteur est un géologue et minéralogiste infatigable qui a parcouru en près de 70 ans toute la Bretagne à la recherche des indices minéraux, petits et grands. Cet ouvrage est donc le fruit d’une passion et une mémoire pour le patrimoine minéralogique de la région. Un livre qui sera fort utile pour la découverte de gisements de minéraux. Il montre une richesse minérale souvent méconnue, il ouvre des portes sur des gisements classiques, oubliés ou peu prospectés.


Laisser un commentaire